Des fleurs séchées ? Oui, mais pas n’importe lesquelles !

Des fleurs séchées ? Oui, mais pas n’importe lesquelles !

Il y a une quarantaine d’années, la fleur séchée a connu un grand succès, puis la mode a changé, dans les années 80/90, elle est devenue vieillotte, son âge d’or révolu. Mais depuis quelques années, les fleurs séchées ont le vent en poupe, les styles ont évolués : les bouquets et créations se font maintenant modernes, épurés, volumineuses aux couleurs saturées.

Elle est devenue l’égérie écolo de la fleur, parce qu’elle semble alors plus durable et naturelle. Une prise de conscience s’est opérée et certaines personnes, ayant cessé d’acheter des fleurs fraîches parce que trop souvent importées et gavées de pesticides, se sont doucement tournés vers cette alternative dite « plus propre ». Mais les fleurs séchées sont-elle vraiment plus écolo ?

Voici quelques pistes pour vous aider à acheter en pleine conscience

La provenance, encore et toujours … 

Demandez à votre fleuriste ou vendeur d’où proviennent ses fleurs. S’il ne le sait pas, ou s’il se fournit auprès de grossistes, il y a des grandes chances pour que ces fleurs séchées soient également importées, probablement de Hollande. Malheureusement on perd alors toute traçabilité. Et ça, dans l’équipe du Noyau, on est pas fan !

Les traitements auxquels les fleurs ont été exposées

Parce qu’à l’origine des fleurs séchées, il y a des fleurs fraîches! Il convient donc de se demander si les fleurs d’origines sont produites « proprement », c’est à dire sans traitement phytosanitaire ! La fleur, par rapport à sa taille et son poids, est le végétal qui consomme le plus d’eau et de produits chimiques… acheter des fleurs séchées provenant de fleurs cultivées de façon durable, est donc primordial si on veut être cohérent dans la démarche responsable. Là encore, votre fleuriste pourra vous donner une information sûre, que si les fleurs ont été achetées directement auprès des producteurs. 

La méthode de séchage est également un facteur important à prendre en compte. Le temps fait bien les choses ! Exit les méthodes de séchages énergivores. La meilleurs façon de sécher les fleurs est de les suspendre la tête en bas à l’air libre. Idem, l’information ne peut être obtenue que si votre vendeur est en contact direct avec le ou la producteur(trice).

Enfin, les fleurs ont-elles été colorées ou blanchies ? Au coeur de cette tendance, on voit apparaitre des fleurs séchées d’un blanc immaculé ou au contraire, de couleurs flashy! Pour obtenir l’un ou l’autre, il faut passer par un blanchiment au chlore et / ou une coloration chimique. Et ça aussi, on est pas fan ! 🙁 

Et la stabilisation alors ? 

Il existe plusieurs types de stabilisation. Contrairement aux fleurs séchées, cela permet de maintenir une texture souple, mais également de conserver certaines couleurs ou variétés peu adaptées au séchage traditionnel. Si la stabilisation est pratiquée de manière raisonnable, c’est à dire avec de la glycérine végétale donc naturelle, elle reste un procédé assez formidable!

L’alternative DIY

Et si on pouvait faire plus, avec moins d’impact?

1. Conserver vos fleurs !

Nous avons tant de belles occasions de recevoir des fleurs.
Pour conserver ces cadeaux de la nature, suspendez simplement un bouquet de Saint-Valentin, la tête en bas, à l’air libre.
En promenade,  glanez quelques fleurs sauvages et réservez leur le même traitement une fois de retour à la maison.

Si vous avez un jardin, cueillez! Boutons de rose, hortensia, mimosa, pâquerettes, profitez de leurs couleurs chatoyantes, et de leurs parfums. Puis quand le moment sera venu laissez les sécher tranquillement en observant avec attention et amour leurs transformation.

Vous verrez les pétales se flétrir, les teintes s’assombrir, de plus en plus légères, elles se figent.

Ainsi opère la magie des fleurs séchées, une seconde existence, éternelle cette fois.

2. Transformez-les !

Utiliser notre savoir-faire humain, notre artisanat, notre créativité pour leur offrir milles et une réincarnations. Saviez-vous que vous pouviez vous offrir une parure de draps teintées grâce aux fleurs de votre mariage ? Ou un joli cadre de fleurs pressées, fait de votre bouquet de mariée ? Certains artisans les recyclent en confettis naturels, d’autres professionnels se chargent d’embellir maisons de retraite et autres structures. Pensez-y !

3. Aimez les !

Qu’elles soient fraîches ou séchées, aimez-les, observez-les, respectez-les.

Choisissez-les en conscience. Gardez toujours à l’esprit qu’elles sont étroitement liées à nos vies, qu’elles sont présentes à chaque étape importante : offertes à nos mères pour célébrer notre naissance, offertes par nos enfants pour accompagner notre fin.

 

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.